Gastronomie: création et dégustation de gâteaux au miel

 

ruches

Le miel est une ressource naturelle utilisée par l’homme depuis la préhistoire ; boisson du temps des gaulois, friandise pour les romains ou médicament au moyen-âge. Le musée archéologique vous propose, en collaboration avec Didier Toulant, apiculteur à Martizay, de faire un parallèle entre le passé et le présent. En compagnie de Stéphanie Lascourrèges, animatrice – archéologue du musée, vous visiterez les « Ruchers de la Brenne » à Martizay, puis, de retour au musée, vous fabriquerez des « gourmandises à la Hubelius », gâteaux gallo-romains. L’atelier se terminera par la dégustation des douceurs cuisinées avec un jus de pomme locale

Utilisation culinaire du miel durant la période Gallo-romaine :

Les agronomes se sont beaucoup intéressés au miel dont ils détaillent les techniques de récolte et d’utilisation dans les traités qui nous sont parvenus. Ainsi, on sait que les ruches étaient fabriquées en écorce, en osier ou en paille. L’extraction du miel était faite par l’apiculteur lui-même. Après l’avoir débarrassé des impuretés, il le stockait dans des jarres, et/ou des vases fermés hermétiquement.

Il existait différentes sortes de miel en fonction du terrain et des fleurs. Le plus estimé était le miel de thym. La récolte se faisait en trois fois : au printemps, en été et en automne (moins bonne récolte). En plus du miel, les abeilles produisaient de la cire utilisée pour les tablettes à écrire (voir fiche Éducation et Écriture). Les Gallo-romains pouvaient également s’en servir pour étancher les jarres à huile.

Comme le pain et le lait, le miel constituait un aliment de base utilisé dans la préparation des desserts (gâteau au miel), des viandes et des boissons (hydromel). Le miel tenait lieu de sucre, dont on ne connaissait pas la fabrication à l’époque gallo-romaine. Il était aussi utilisé pour conserver les fruits et la viande. Les gallo-romains fabriquaient également du “miel de dattes” qui était un sirop obtenu par la cuisson de dattes de rebut. Des fruits secs ou concassés trempés dans du miel étaient consommés en tant que friandise

Infos +

  • Le Mercredi 10 juillet 2013 à 14h30
  • RDV au Musée Archéologique de Martizay
  • Nombre de personnes limité à 20

Tarifs :

  • Adultes : 5€
  • Enfants : 2.5€

Contact et réservations :

Comment s’y rendre :

Agrandir le plan